Biographie

 

1943-1956 Nice

Sylvain Besançon est né le 19 Juin 1943 à Nice Alpes-Maritimes France. Il va à l’école St Barthélémy, puis au lycée du Parc Impérial où il couvre ses cahiers de classe de nombreux dessins et d’illustrations . Il rejoins l’école d’Art Municipale « Villa Thiole » et remporte deux concours de dessin. Sylvain Besançon se fait remarquer par des travaux de modelage, de pyrogravure et de linogravure. Il fait plusieurs séjours à Pau, Agen et dans le Morvan (organisés par la Croix Rouge)

1956-1967 Nevers

Sylvain Besançon quitte Nice pour des raisons de santé, d’abord dans le Morvan (huit mois dans une ferme près de Luzy), ensuite dans le Cher, puis Pougues-les-Eaux et enfin Nevers, où il sera pensionnaire du Collège Moderne et Technique de Nevers (brevet Industriel-spécialité « Ajusteur »).

Sylvain Besançon suit des cours à l’atelier de Dessin de René Lacotte et remporte son  premier prix du concours de dessin à la Foire Exposition de Nevers (Public et Jury) en 1961. Il remporte le premier prix et son frère le second.

Sylvain Besançon expose pour la première fois au Salon du « GROUPE » dans la Chapelle Sainte Marie (membre du Groupe jusqu’en 1967). Il reçoit ses premières critiques dans « le Journal du Centre ». Dès 1960 il peint de grandes compositions qui préfigurent vingt ans avant « la figuration libre » et qui serviront de dossier pour entrer à l’Ecole des Beaux-Arts (1° rencontre avec le Directeur des Beaux-Arts de Dijon).

1961-1963 Bourges

Sylvain Besançon étudie à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts, alors sous la direction de Henri Malvaux. Pour se loger, il accepte un travail de surveillant non rémunéré dans un Collège Privé (plus de 60h par semaine). En raison de surmenages prolongés il est obligé d’abandonner ses études et son travail.  Sylvain Besançon restera en contact avec Henri Malvaux qui lui prodiguera conseils, encouragements et soutiens.

1963-1967 Nevers

Sylvain Besançon reprend un travail dans un internat (et l’été dans des centres de vacances pour enfants défavorisés), ce qui lui laisse les journées libres pour sa peinture. Il entreprend un travail important d’études et de copies pour compenser l’arrêt des Beaux-Arts. Et dès 1965, il débute des recherches sur le portrait et les paysages fractionnés, décalés… Sylvain Besançon visite régulièrement des expositions et des musées à Paris, voyages à Londres et Madrid (Nat Gallery et Prado) et rencontre Marianne Seydoux ainsi que Jacques Bergier.

1967 Rueil-Malmaison

Après un bref séjour de sa famille au Mans (Sarthe), Sylvain Besançon s’installe définitivement à Rueil-Malmaison près de Paris. Il obtient un poste d’éducateur puis de professeur de Dessin dans un internat privé. Son Directeur lui demande de créer des ateliers de Dessin associés à des ateliers de Musique, de Théâtre, de Sculpture…

1967-2003

Pendant trente-cinq ans, Sylvain Besançon enseignera en Collège et Lycée et dans des ateliers de Gravure, de Peinture ou de Photo. Il illustrera le journal de l’établissement (plus de 100n°) ainsi que des affiches, des programmes, des invitations pour des concerts, des fêtes, etc… Il organisera de nombreuses expositions de travaux d’élèves, des concours, parfois en association avec la ville de Rueil, l’école Allemande ou Américaine de Saint-Cloud. Sa dernière exposition sur le thème de Napoléon sera exposée pendant trois mois au château de la Malmaison. En collaboration avec des parents d’élèves, il organisera des cycles de visites, en liaison avec les Musées Nationaux, ainsi que de nombreuses sorties culturelles (musées, théâtre, concerts, monuments, grands chantiers, usines,…)

2010-2016

Sylvain Besançon réalise plusieurs linogravures illustrées au côté de poèmes de Marcel Alocco, Alain Freixe et Michel Séonnet, Les Cahiers du Museur, collection A côté.

2016 à aujourd’hui

Sylvain Besançon reprend des expositions personnelles et collectives à Nevers, Nice puis Rueil-Malmaison, et donne des œuvres aux fond permanant du MAMAC et au Centre international d’art contemporain de Carros.

WordPress.com.
%d blogueurs aiment cette page :